5 aliments à tester avant de mourir...

Publié le par sigmanath

Un copier/coller d'un article Yahoo! qui traîne sur le web en ce moment...

 

En gastronomie, la surprise peut survenir au détour de chaque assiette. Si les plats se succèdent avec un certain délice, il manque parfois le « Je ne sais quoi » qui crée la magie dans nos papilles. Certains produits, reconnus à travers le monde pour leurs incroyables saveurs, pourraient bien changer la donne.

 

Du côté des épices : Le poivre de Kampot

C’est aux fermiers cambodgiens que l’on doit cette épice, qualifiée de « meilleur poivre au monde » par les connaisseurs. Ses arômes uniques l’ont conduit directement dans la cuisine des plus grands chefs. S’il existe en trois couleurs (noir, rouge et blanc), le poivre de Kampot provient quoi qu’il en soit d’un seul et même fruit, celui d’une liane, le poivrier Piper Nigrum. La couleur est ensuite une question de maturité du grain, qui influence également les notes et saveurs de la précieuse épice, tantôt fruitée, tantôt corsée.

Du côté des viandes : Le bœuf de Kobé

Le bœuf de Kobé est aussi appelé bœuf Wagyu (qui signifie « bœuf du japon ») pour souligner sa provenance. Sa particularité ? Une tendresse extrême qui en fait l’une des viandes les plus délicieuses du monde. Car l’élevage des bœufs de Kobé obéit à des rituels particuliers : l’animal est nourri à la bière et est massé au Saké pendant de longues heures. Le gras est ainsi distribué dans la viande des muscles plutôt qu’autour, conférant aux différentes pièces une saveur incomparable. D’ailleurs, la viande du bœuf de Kobé est également réputée pour ses qualités nutritionnels : naturellement plus pauvre en cholestérol, elle contient près de la moitié du niveau de graisse d’un bœuf « normal ».

Du côté des poissons : Le fugu

Attention danger, car ce poisson est connu pour provoquer de graves intoxications à la tétrodotoxine. Pourtant, c’est un produit important de la gastronomie japonaise. Il reste cependant difficile de le consommer dans n’importe quel restaurant : peu de chefs se risquent à la préparation de sa chair raffinée car le Ministère de la Santé japonais exige un diplôme d’état particulier pour cela. Plus que sa saveur, c’est surtout la légende mortelle qui l’entoure qui fait du fugu un produit très prisé… Vous laisserez-vous tenter ?

Du côté des fromages : L’Ossau Iraty

Cocorico ! Le champion du monde 2011 des World Cheese Awards est un fromage français, l’Ossau Iraty. Ce fromage au lait de brebis du Pays Basque et du Béarn a remporté haut la main le prestigieux prix. Il s’agit d’une pâte pressée non cuite, qui bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée depuis 1980 ! Délicatement typé, avec une légère saveur de noisette, L’Ossau Iraty est une valeur sûre du terroir français.

Du côté des fruits : Le mangoustan

Particulièrement apprécié par les habitants des forêts tropicales, le mangoustan ne compte plus les superlatifs utilisés pour le désigner : appelé « le fruit des dieux » par certains ou « la reine des fruits » par d’autres, ce fruit à la peau violacée et à la chair blanche renferme des saveurs à la fois acides et sucrées. Il est également riche en antioxydants naturels !

 

Gabriel Seyrig

 

Intéressant... sur les 5, je n'en ai goûté qu'un...

Publié dans 22. Bla bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Juste 17/02/2012 21:22


j'ai déjà gouté l'Ossau Iraty et le Mangoustan....

ManueB 17/02/2012 17:08


Je n'ai rien testé !!!


 


manue :))


 


bon wekend

poucinette 17/02/2012 17:03


le fromage et le mangoustan déjà testé !!!